Auteur(s) :

Christophe HACHE

Résumé :

Je présente un exemple d'analyse des pratiques langagières des mathématiciens, celui de l'usage du mot « avec » dans les formulations de propositions mathématiques. Je confirme, dans ce cadre, l'intérêt d'une approche par la logique mathématique. J'interroge aussi les pratiques langagières (toujours autour du mot « avec ») dans l'institution scolaire au travers des études de manuels d'une part et de l'analyse d'un « incident » en classe d'autre part. Ce travail se place dans une réflexion plus globale sur le fait que les élèves découvrent en même temps les objets mathématiques (en général par un travail explicite avec l'enseignant) et la façon dont on en parle, sans que soit généralement interrogée cette façon de dire les mathématiques (pourtant indissociable de la façon dont on les pense), et, à terme, sur la façon de travailler cette dialectique en formation et / ou en classe.