Auteur(s) :

Joris MITHALAL

Résumé :

L'enseignement de la géométrie dans l'espace est jugé difficile en raison de problèmes de vision dans l'espace. Nous montrons ici que cette difficulté n'est pas seulement cognitive, elle est très fortement liée aux représentations employées et aux rôle que celles-ci devraient pouvoir jouer dans la résolution des problèmes – illustration, prise en charge d'hypothèse, expérimentation. La mise en évidence des limites de ces représentations permet de mieux comprendre les difficultés de visualisation, au-delà des seules difficultés visuelles, et de cerner les apports – visuels, instrumentaux – des logiciels de géométrie dynamique. Dans ce contexte, il devient possible à l'élève de s'appuyer sur les représentations informatisées pour résoudre les problèmes, et à l'enseignant de s'appuyer sur les spécificités de la géométrie dans l'espace pour l'enseignement de la géométrie déductive.