Auteur(s) :
Anne-Marie RINALDI

Résumé :
Cet article présente un travail de recherche sur l’enseignement de la soustraction posée par compensation. Il insiste notamment sur l’importance de connaître la propriété de conservation des écarts pour donner du sens aux retenues et justifier ainsi, mathématiquement, la technique. Il s’appuie sur une séquence mise en œuvre dans une classe de CE2. Il propose l’utilisation d’un artefact, en l’occurrence une règle cassée, pour que les élèves, à partir de différentes techniques de mesurage, réalisent que le calcul de l’écart entre deux nombres correspond au calcul d’une différence. L’article donne des pistes afin de poursuivre le travail engagé dans le cadre de la mesure, et utilise des éléments de la médiation sémiotique pour analyser les séances conduites en classe.

Mots-clés :
technique de la soustraction posée - propriété de conservation des écarts- artefact- médiation sémiotique