Auteurs :

Stéphane FAVIER et Marina DE SIMONE

Résumé :

Dans cet article, nous analysons le travail de deux élèves d’une classe genevoise de 2P (5-6 ans)
impliqués dans le problème « Des points partout » des nouveaux moyens d’enseignement
romands. Pour le recueil des données, nous avons équipé les élèves avec des caméras
embarquées. Cela nous a permis d’avoir accès à des observables que nous n’aurions pas eu
avec une caméra fixe : mouvements d’avancée ou de recul de tête, gestes, etc. Ceci nous a
conduits à utiliser le cadre théorique de la structure de l’attention proposé par Mason, qui
nous informe sur les formes de l’attention que les élèves activent et sur la manière dont ils
les articulent pendant leur activité mathématique. Le but de cet article est d’analyser le
travail des élèves lors de ce problème en nous focalisant en particulier sur les formes de
l’attention qui permettent aux élèves de réussir le problème « Des points partout ».

Mots-clés :

Résolution de problèmes ; stratégie « ajustements d’essais successifs » ; attention ; caméra
embarquée.