Revue de didactique des mathématiques et d’analyses de pratiques pour l’enseignement secondaire

La revue Petit x, créée en 1983 par l’IREM de Grenoble, veut favoriser la diffusion de recherches, de réflexions, de comptes rendus de travaux et d’activités réalisés dans les classes de l’enseignement secondaire, dans le domaine des mathématiques et de leur enseignement. Petit x s’intéresse aussi aux problèmes des transitions entre l’école primaire et le collège, le collège et le lycée et entre le secondaire et l’enseignement post-baccalauréat. Les articles publiés dans la revue sont nettement orientés par la didactique des mathématiques, mais Petit x n’est pas une revue où l’on expose de façon détaillée ses théories : on expose les questions à l’origine de la recherche, on montre comment appliquer ses outils théoriques, et ainsi obtenir des résultats ou d’autres questions intéressant les acteurs de l’enseignement des mathématiques.

Petit x est actuellement une revue Interface reconnue par le HCERES.

Les thèmes de la revue Petit x sont pour l’essentiel les suivants :
  • Recherches et réflexions : comptes-rendus de travaux de didactique des mathématiques portant sur des problèmes d’enseignement ou d’apprentissage dans l’enseignement secondaire.
  • Expériences : présentation et analyse d’activités ou de séquences d’enseignement effectivement réalisées dans les classes de collège ou de lycée, accompagnés d’une analyse didactique des expérimentations.
  • Outils et documents : présentation d’activités directement exploitables dans les classes, de documents et de commentaires, ou d’aspects historiques de notions mathématiques.
  • Formation des enseignants : pratiques et questions de formation, travaux relatifs à la formation des professeurs.
De par sa politique éditoriale et la place laissée aux articles écrits par de jeunes chercheurs, la revue reflète les dernières avancées de la recherche en didactique des mathématiques.

Dernier numéro paru

Public concerné

La revue s’adresse aux enseignants de mathématiques du second degré, de l’enseignement général ou professionnel, de l’enseignement supérieur ; aux chercheurs confirmés ou en formation, aux formateurs en ESPE ; aux étudiants en formation initiale ou continue et plus largement à toute personne désireuse de s’informer sur les résultats des travaux de recherche sur l’enseignement et l’apprentissage des mathématiques.

Publications

La revue Petit x publie trois numéros par an. Chaque numéro comprend un éditorial, trois articles d’environ 20 pages, et des activités réalisables en classe avec les élèves.

Les articles des anciens numéros sont en ligne sur ce site.
(Note : à l'occasion de la migration de ce site, les sommaires et articles antérieurs au numéro 52 sont temporairement indisponibles. Ils peuvent être envoyés individuellement sur simple demande à l'administrateur du site.)

Responsabilité éditoriale et comité de lecture

Directrice de publication

Michèle Gandit, directrice de l’IREM de Grenoble.

Gestion de la revue

Valérie Chorier, IREM de Grenoble.

Rédactrices en chef

Isabelle Bloch, Professeur émérite de l’Université de Bordeaux
Valentina Celi, ESPE d’Aquitaine
Marie-Caroline Croset, ESPE de Grenoble

Comité de rédaction

Thomas Barrier, Université Libre de Bruxelles
Anne Bilgot, ESPE de Paris
Stéphanie Bridoux, Université de Mons
Caroline Bulf, ESPE d’Aquitaine
Pierre Burgermeister, Université de Genève
Faiza Chellougui, Université de Bizerte
Aurélie Chesnais, Université de Montpellier
Sylvie Coppé, Université de Genève
Lalina Coulange, ESPE d’Aquitaine
Fabien Emprin, Université de Reims
Ruhal Floris, Université de Genève
Marie Line Gardes, ESPE de Lyon
Imène Ghedamsi, Université de Tunis
Patrick Gibel, ESPE d’Aquitaine
Thomas Hausberger, Université Montpellier
Michela Maschietto, Université de Modène
Zoé Mesnil, Université Paris Diderot
Simon Modeste, Université Montpellier
Valériane Passaro, Université Montréal
Sophie René de Cotret, Université de Montréal
Maggy Schneider-Gilot, Université de Liège
Samuel Voisin, ESPE de Caen Université Caen Normandie
Floriane Wozniak, Université Montpellier