Auteur(s) :

F. Conne

Résumé :

Pour moi,la notion de problème a, entre autres, une fonction incantatoire : elle permet tout aussi bien de rendre compte de développements et des découvertes scientifiques, que de provoquer - par défi - le développement de la connaissance et/ou des savoirs, tant individuels que collectifs. On sait qu'un problème mathématique ne va jamais seul, il nous faut parler de chaînes et noeuds de problèmes. Par contre les discours tenus sur les mathématiques scolaires présentent des problèmes isolés, si ce n'est cloisonnés. Je prends prétexte de ce signe comme révélateur de phénomènes transpositifs que je tente d'interpréter. En conclusion il ressort qu'en ce qui concerne l'étude des phénomènes didactiques, ce ne sont pas les problèmes que nous devons considérer comme des objets mais bien les situations et les contextes au cours et à propos desquels ils se présentent et s'enchaînent.