Auteur(s) :

Thomas BARRIER, Christophe HACHE, Anne-Cécile MATHÉ

Résumé :

Ce texte prend appui sur une expérimentation dans une classe de CM2, autour de questions liées à l'enseignement et l'apprentissage de la géométrie au cycle 3. Dans le prolongement des travaux menés par un groupe de recherche lillois, coordonné par Marie-Jeanne Perrin, nous nous intéressons à un problème de restauration de figures. Notre travail vise notamment à mieux comprendre la manière dont il est possible de saisir et faire évoluer l'activité géométrique des élèves en classe. Les situations de restauration de figures sont issues d'une réflexion sur la façon dont certaines contraintes sur l'action matérielle des élèves sont susceptibles de faire évoluer leur regard sur les figures géométriques. En complément de cet aspect, nous proposons également d'interroger la dimension langagière de l'activité géométrique des élèves. Quels liens les dimensions matérielle et langagière de l'activité des élèves entretiennent-elles entre elles et avec le regard porté par les élèves sur les figures, avec les techniques instrumentées de restauration ? Quel rôle les interactions verbales jouent-elles dans l'évolution de l'activité géométrique des élèves ? On trouvera aussi dans ce texte un exemple d'insertion d'un problème de restauration de figure dans une séquence d'enseignement de géométrie au cycle 3.

Mots-clés :

géométrie, restauration de figure, regard, instruments, langage