Auteur(s) :

Céline MARECHAL

Résumé :

Cet article propose un exemple de ce que peut apporter l’analyse a priori d’une activité dans le cas d’une recherche avec des enseignants relevant de l’enseignement primaire dans le canton de Genève. L’objectif principal est de montrer que I’analyse a priori peut aider à mieux cerner les pratiques enseignantes. A cet effet, nous proposons de confronter le potentiel qui se dégage d’une activité initialement sélectionnée (à partir de son analyse a priori) avec la manière dont les enseignants choisissent concrètement de la transformer et de l’utiliser en classe.