Auteur(s) :

Cécile OUVRIER-BUFFET

Résumé :

En géométrie, les programmes de l’école élémentaire insistent sur les activités de comparaison, reproduction, description, construction et représentation ; aucune mention n’est actuellement faite des activités de classification, alors que celles-ci amènent les élèves à dégager ou à préciser des critères de classement, ces critères pouvant ainsi être associés aux propriétés mathématiques caractérisant les objets d’une même classe. La classification est également présente en sciences naturelles. Mais s’agit-il du même processus qu’en mathématiques ? L’auteur répond à cette question en montrant que classer et définir sont des processus intimement liés. Elle propose l’étude d’une situation de classification en géométrie et caractérise la gestion de celle-ci à la lumière de l’étude de la construction de définitions qui s’y opère.