Auteur(s) :

Sébastien VELON

Résumé :

Les questions liées à la gestion des finances personnelles n’ont jamais trouvé leur place dans les
programmes d’enseignement du secondaire en France. Malgré plusieurs rapports défavorables sur les
connaissances financières des élèves — l’enquête PISA (Program for International Student Assessment)
souligne un déficit de maîtrise des compétences financières des élèves de 15 ans (OCDE, 2014) — et des
adultes français, ce sujet reste en marge des systèmes d’enseignement. Et même si « le traitement des
phénomènes de surendettement constitue une préoccupation majeure des pouvoirs publics et de la Banque
de France » (Raoult-Texier, 2014, p. 5), cela ne suffit pas à infléchir les contenus de ces programmes. Nous
analyserons, dans le cadre de la Théorie Anthropologique du Didactique (TAD), les praxéologies,
essentiellement, mais non exclusivement mathématiques, utiles au citoyen pour gérer ses finances
personnelles ainsi que les conditions et contraintes d’existence de ces praxéologies au collège.