Auteur(s) :

Ghislaine GUEUDET, Gabriel LEPOCHE

Résumé :

Dans cet article, les auteurs étudient la question des mises en œuvre possibles pour la résolution de problèmes complexes en classe de CM2. Ils se demandent en particulier comment faire en sorte que tous les élèves de la classe restent actifs pendant la séquence, et réalisent un véritable apprentissage (sur la résolution ici de « problèmes à étapes »). Ils ont testé en classe deux mises en œuvre d’une même séquence ERMEL : « le mobilier de l’école ». L’une suit le scénario prévu par ERMEL ; l’autre est tout à fait différente. Ils comparent ces mises en oeuvre, et leurs conséquences sur l’activité des élèves et les apprentissages. Ils montrent notamment l’importance de ménager des phases d’institutionnalisation, puis des séances d’entraînement, pour lesquelles ils proposent une structure spécifique.