Auteur(s) :

Stéphanie BRIDOUX

Résumé :

Nous présentons une expérience de classe inversée organisée en Belgique en première année universitaire qui mène à des constats plutôt négatifs, du point de vue de l'enseignant organisateur, principalement liés à l’absence d’un contrat d’étude avec les étudiants spécifique du dispositif étudié. Pour le didacticien, l’analyse de cette expérience montre cependant l’intérêt d’étudier les phases de cours, en termes de contenus et de déroulements, de se poser la question de leur apprentissage (peut-être non immédiat) par les étudiants. L’analyse des questions posées à l’enseignant en classe par les étudiants après leur visionnement de la capsule vidéo permet en outre de réfléchir à une autre organisation de ce type d’expérience pour utiliser « positivement » les capsules.